Un monde fantastique où toutes les créatures mythiques sont peuplées. Vampires, sorcières, loup-garous et bien d'autres espèces vous attendent !
 
Bonjour à tous ! Suite à la réouverture de MythWolrd, nous vous demandons de venir vous recenser ici afin de pouvoir parfaire le nettoyage du forum. Merci de votre compréhension. Nous espérons vous revoir parmi nous pour RP à nouveau ! Le staff Wink

Partagez | .
 

 Flynn Scifo . Loup-garou malgré lui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arzac
Admin, correctrice, designeuse
Admin, correctrice, designeuse
avatar
Messages : 665
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 18
Localisation : Partout 8D

Incarnation
Incarnation:
Expérience:
79/1000  (79/1000)
Points de vie:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Flynn Scifo . Loup-garou malgré lui...   Mer 17 Déc - 16:41

~ Fiche de Flynn~



Sa forme animal:
 

Caractère


Qualités: Sage, réfléchi, stratège, compatissant, calme, beau parleur et diplomate (sauf avec Foehn), sait garder un secret et pourrait mourir plutôt que de l'avouer.

Défauts: Facilement paralysé par la peur, timide avec les filles, facilement intimidable, hésite souvent entre ses décisions et celles des autres, haït vite quelqu'un, rancunier, curieux.

Son comportement avec les autres: Flynn évite de parler aux inconnus, mais il n'est réellement timide qu'avec les demoiselles. Il sait parfaitement se battre et manier Ilo, son épée, mais il préfère se défendre qu'attaquer, et se cacher si possible. Sauf si la vie d'un de ses proches est en jeu. Là, il sera prêt à se sacrifier. Une fois qu'on le connaît, c'est un confident idéal et un jeune homme plein de bons conseils.

Identité


Nom: Flynn Scifo

Sexe: Masculin

Âge: 172 ans

Son rang: Oeil de l'ombre (mais il sait très bien se battre tout de même)

Orientation sexuelle: Hétéro.

Sa particularité: Ses yeux brillent dans le noir.

Le personnage de l'Avatar: Flynn Scifo . Tales of Vesperia



Histoire


Histoire: Je ne me souviens pas de tout. Personne ne se souvient de tout. Je me souviens que je me promenais dans la forêt et j'ai entendu des bruits de pas. Beaucoup de pas. Et un bruit différent des autres. J'ai grimpé dans un arbre et j'ai vu. C'était un garçon qui devait avoir mon âge à peu près, et il était poursuivi par des loup-garous. Je ne sais plus comment je les ai reconnus, mais je savais. Ce garçon était en danger. Et pas qu'un peu...

J'ai sauté de ma branche d'arbre et j'ai plongé, sans réfléchir, en me déchaînant. Quand j'ai réussi à dégager ma tête de l'emprise de la folie, j'étais seul. Enfin, non, pas vraiment. Il y avait ce garçon qui me regardait, assis dans la neige, acculé contre un arbre. Il avait l'air effrayé. Je tenais ma lame. C'était peut-être ça qui lui faisait peur. Mais j'ai vu qu'il avait un sabre accroché dans le dos. Alors il devait y avoir une autre raison... Mais je ne me souviens plus.

Je l'ai aidé à se relever, je lui ai demandé d'où il venait. Il m'a répondu qu'il était orphelin et vivait au village. Cette réponse m'a fait un choc parce que, moi aussi, j'étais orphelin. Sauf que je vivais dans une cabane, à l'entrée de la forêt. Je ne sais même pas ce qu'elle fait là, cette cabane. Il m'a expliqué qu'il avait voulu relever un défi en traversant la forêt, mais des animorphes étaient tombés sur lui et l'avaient poursuivi. J'ai écouté, sans broncher. Je ne savais pas comment j'avais mis les loups en déroute, et lui non plus. Mais il m'était reconnaissant.

"A partir d'aujourd'hui, j'te dois une vie ! Parole de Foehn !"

Il avait parlé avec un aplomb incroyable pour un enfant. Et il m'avait regardé avec un de ces regards... Mais son sourire avait ponctué le tout.
C'est comme ça que j'ai rencontré Foehn.

Foehn et moi sommes devenus comme des frères. Au début, je pensais que j'allais me réveiller sans lui, mais il ne riait pas en déclarant  qu'il me "devait une vie". Il est resté à mes côtés aussi longtemps qu'il le faudrait pour annuler sa dette. Et je ne m'en suis pas plaint. Un peu de compagnie, ça faisait tellement de bien ! Je me suis attaché à Foehn, qui était tellement opposé à moi.

Bien qu'opposés, nous nous sommes découvert plusieurs points communs, comme nos armes, que nous avons tous deux reçue d'un lointain parent inconnu en héritage et à qui nous avons donné un nom. Viha pour Foehn, Ilo pour moi. La Haine et la Peur. Nous étions tous deux orphelins, et nous avions tous deux des trous de mémoire fréquents... Nous avions tous deux des traits animaux. Foehn avait des canines remarquables, je pensais qu'il était un vampire, et ses yeux semblaient parfois perçants... Quant à moi, j'avais les sens aiguisés d'une bête, ce qui me plaisait. Surtout pour ma vue. Mes yeux étaient tellement performants qu'il leur arrivait de briller dans l'obscurité. Mais ça, Foehn l'a appris tout seul...

Plus tard, après plusieurs années, Foehn et moi devions faire nos tâches respectives. J'ai donc été au village pour trouver de quoi manger et j'ai entendu deux marchants parler. Je n'ai saisi que des bribes de leur discussion mais ils parlaient d'une battue spéciale, une sorte de chasse sans arme, avec des bâtons. C'était étrange... Mais je ne pouvais pas m'atarder, ils auraient compris que je les écoutais. Alors je suis parti.

Ce soir-là, j'ai entendu des cris. Ils étaient lointains, Foehn ne pouvait pas les entendre, lui. J'ai compris qu'il s'agissait d'une chasse...
...à l'homme.

Ce genre d'événements s'est répété trois ou quatre fois en plusieurs mois. Foehn ne savait rien. Il n'était pas curieux comme moi. Lui, il est indiscret. C'est différent. Du coup, j'étais le seul à être anxieux. Mais je ne le montrais pas. Mine de rien, j'afûtais mes techniques de défenses à chaque minute de libre, je m'entraînais au combat. Mais je ne pensais pas vraiment que ça pourrait me servir...

Et puis il y a eu ce soir. Avec ma veille des nuits précédentes, j'étais trop fatigué pour entendre le moindre bruit suspect. C'est pourquoi je n'ai pas entendu les pas des rabatteurs. Ils arrivaient droit sur Foehn et moi, mais nous l'ignorions. C'est Foehn qui s'est réveillé. En hurlant. Nos ennemis venaient de lui empoigner les mains et le maintenaient à genoux, les bras dans le dos. Quand il a vu que je le regardais, Foehn a redoublé de puissance. J'en ai presque eu peur... Les rabatteurs ont tenté de m'attraper aussi, mais j'ai saisi Ilo, envoyé Viha vers Foehn, et je suis parti vers le village.

Tous les villageois nous attendaient. C'était réellement une battue. Sauf que, au lieu des bâtons dont j'avais entendu parler, ils avaient des fourches, des fouets, des ustensiles de cuisine, des lances pour les mieux fournis, même... Foehn vociférait encore, je l'entendais depuis la lisière de la forêt, mais il n'était pas encore arrivé jusqu'à moi. Pourtant, j'attendais.

Puis, finalement, Foehn est arrivé. Il courait, il avait la lèvre fendue et un filet de sang barrait son menton. Viha à la main, il avait l'air d'un vrai guerrier. Mais ça n'intimidait pas les villageois. Ils nous ont attaqués avec acharnement, ils nous blessaient, nous insultaient, nous fusillaient du regard. Qu'avait-on fait ? Rien...

Foehn se battait comme un lion, il fonçait dans la foule, faisait chanter son sabre. Faisait chanter Viha. Pour ma part, Ilo ne chantait pas, elle dansait. Mais seulement pour me protéger. Je voyais bien que Foehn était rempli de rage, mais moi, j'avais seulement peur. Je me suis caché dès que l'occasion s'est présentée, ne voyant plus Foehn. Il avait dû faire de même...

Mais non. Foehn ne s'était pas caché. Et ils l'avaient massacré. Lorsque je l'ai trouvé, il était allongé au sol, sale, immobile, blessé. Blessé, oui, mais je ne l'ai pas vu tout de suite. C'est quand j'ai posé ma main dans la flaque rougeâtre qui l'entourait que je l'ai compris. J'ai ouvert sa veste et j'ai vu la tache qui s'étendait peu à peu sur sa chemise, sur son côté gauche. Il ne bougeait pas.

"Foehn !"

Il ne répondait pas.

"Foehn ! Ouvre les yeux !"

Les larmes me menaçaient. Elles me harcelaient. Venaient troubler ma vue quelques secondes puis refluaient... Et puis... il a parlé. Parler est un bien grand mot. Il a plutôt murmuré quelque chose d'à peine audible, mais mon ouïe savait l'entendre.

"Mes yeux ? Mais ils sont..."

L'étonnement s'entendait dans ce murmure. Et je ne pouvais pas m'empêcher de lui répondre.

"...fermés. Tes yeux sont fermés, Foehn..."

Après ça, j'ai senti que Foehn partait, qu'il perdait connaissance. J'ai gémis, puis j'ai supplié, puis crié, puis hurlé. Au bout de mes plaintes, un homme est arrivé. Il a saisi Foehn sans rien me dire, mais son regard m'invitait à le suivre et à lui faire confiance.

Une fois chez l'inconnu, j'ai pu me reposer. Le vieil homme m'avait promis de s'occuper de Foehn. J'étais de toute façon trop épuisé pour répliquer... Avant de sombrer dans le sommeil, le vieil homme avait eu le temps de me dire son nom : Hervatien Herby Goolh Danaphell. Mais, apparemment, son entourage l'appelait Goolh, tout simplement. Après une bonne nuit, Goolh m'a expliqué pourquoi Foehn et moi avions été sujet à une battue.

"Ton ami et toi n'êtes pas humains. Tu es un loup-garou, et ton ami est un Jaguarian, un membre d'une race que l'on pensait disparue..."

Cette révélation m'a fait un choc. Si bien que, lorsque j'ai pu voir Foehn, je ne lui ai presque pas parlé. D'après Goolh, les loup-garous et les Jaguarians ne devaient pas s'entendre. Sauf que Foehn et moi ignorions que nous étions membres de ces races. Nous pouvions être une exception ! Mais il fallait que j'arrive à m'en convaincre moi-même avant de parler à Foehn comme avant...

Les jours passèrent, Foehn guérit sous les soins de Goolh. Les jours passèrent, les semaines, les mois, les années,... Goolh devint comme notre père. Un jour, alors que Foehn allait fêter son 165e anniversaire, nous nous retrouvâmes sur la terrasse de chez Goolh. Il faisait noir, très noir. Et mes yeux se mirent à briller, comme bien souvent. Foehn faisait la tête. Il n'aimait pas son anniversaire. Il porta sa main à son côté gauche. J'attrapai sa main et soulevai sa chemise, de rage. Il devait oublier ce passé douloureux !

"Hey ! Regarde un peu ! T'as plus rien, Fo' ! T'es en vie et t'as plus rien, t'es guéri !"

Je n'avais jamais vu Foehn comme ce soir-là. Dans son regard se peignaient la douleur, la rage, et la rancune. Il m'en voulait, à moi. Il dégagea sa main, vif, brusque, fidèle à lui-même...

"Non, Flynn ! Je suis pas guéri ! Tu ne vois rien ! T'as soulevé ma chemise, et pourtant... T'as pas vu la cicatrice. Et c'est pas la seule que j'ai, j'en ai pas que des souvenirs physiques, de ce jour-là."

Je me suis senti très mal. Jamais Foehn ne m'avait reproché quoi que ce soit... Mais mon malaise ne dura pas. Il reprit la parole. Il me dit qu'un jour, on les battrait. Et je lui ai juré que j'accomplirai ça. Avec lui.

Depuis ce jour, Foehn et moi passons moins de temps chez Goolh, et nous ne restesons pas ensemble en permanence. J'ai pris contact avec certains loup-garous. Je ne leur parle pas de Foehn. Mais je sais que je peux compter sur lui.
Il me doit encore une vie.



Objectifs


A-t-il quelque chose qui le démarque des autres ?: Il possède Ilo. Cette arme fait naître un sentiment de peur dans le coeur des ennemis de Flynn. Mais seulement s'il ressent une haine profonde envers eux...

Ses buts dans la vie: Gagner une bataille avec Foehn. Comprendre pourquoi Foehn est différent lors d'un combat avec Viha, et lui expliquer qu'il doit apprendre à se contrôler.

Ses plus grandes peurs: Il a peur de l'orage, et peur que, dans sa folie, Foehn le tue.



Pour ce personnage, je ne demande pas forcément un RP d'exemple en tant que tel, mais j'aimerais que l'éventuel(le) intéressé(e) me prouve qu'il/elle écrit convenablement. Jouant Foehn, je n'ai pas envie de me retrouver à RP avec un partenaire écrivant 2-5 lignes bourrées de fautes... Merci de me comprendre.

_________________



If I want to sing, it's my choice. Your music partitions are useless to me.
I improvise every piece on which I decide to play.
To hell with metronomes, I chose an other rhythm:
mine.

Code par xLittleRainbow sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inazuma-la-legende.forumgratuit.be/
 

Flynn Scifo . Loup-garou malgré lui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le loup-garou
» Le mythe du loup-garou et Un mythe plus large
» Soirée Loup Garou -- Spécial ... Italie !
» Purple III : L'oeil du loup [ spectre du loup garou ] (ok)
» Loup-garou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MythWorld :: Départ :: Personnages :: Personnages pré-créés :: Animorphes-