Un monde fantastique où toutes les créatures mythiques sont peuplées. Vampires, sorcières, loup-garous et bien d'autres espèces vous attendent !
 
Bonjour à tous ! Suite à la réouverture de MythWolrd, nous vous demandons de venir vous recenser ici afin de pouvoir parfaire le nettoyage du forum. Merci de votre compréhension. Nous espérons vous revoir parmi nous pour RP à nouveau ! Le staff Wink

Partagez | .
 

 Hymn for the missing ♪ | SEUL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arzac
Admin, correctrice, designeuse
Admin, correctrice, designeuse
avatar
Messages : 665
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 18
Localisation : Partout 8D

Incarnation
Incarnation:
Expérience:
79/1000  (79/1000)
Points de vie:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Hymn for the missing ♪ | SEUL   Jeu 27 Nov - 12:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le vent et les nuages. Le bruissement léger, spectral des feuilles. Et les mèches blondes qui ondulent devant ses yeux embués.
Le silence qui règne en lui.

Et en même temps, il sent un tempête dans laquelle il se perd. Colère, tristesse, désespoir, incompréhension,... De tous ces dards qui le transpercent, celui qui possède le pire venin est bien le manque. Il sait qu'il est seul, il le ressent. Cette présence à ses côtés lui manque énormément. Il est conscient qu'elle ne reviendra pas. Sûrement pas. Il veut dormir, rêver, se réveiller.
Et la voir.

Il est seul et admire le paysage d'un regard lointain. Il est lointain aussi, le dernier instant passé avec elle. Le vent rabat sa capuche sur son front et il en profite pour se recroqueviller sur lui-même. Il saisit du bout des doigts le tissu que l'air agite et cache ses yeux. Ils avaient juré qu'ils resteraient ensemble pour toujours. La solitude est venue sans qu'il le veuille.
Injustice.

Le sourire, son sourire, apparaît alors, perçant la brume qui le hante depuis des jours. Il frémit et laisse s'échapper une des étoiles qu'il avait enfermées. Il la regarde s'éparpiller lorsqu'elle heurte sa main. Il s'étonne d'en voir tomber d'autres à sa suite. D'un mouvement dépourvu de motivation, il essuie son visage. Une petite trace foncée orne la manche de son pull et le gris clair laisse s'étendre petit à petit la tache de nuit qu'il a créée de ses étoiles. Il ne pensait pas qu'il pleurerait autant à un moment de sa vie... Il lève les yeux vers les feuilles qui tentent de le distraire de leur douce musique inaudible pour qui ne sait pas l'écouter, et laisse échapper une plainte étouffée.

"Nitta..."

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]If I want to sing, it's my choice. Your music partitions are useless to me.

I improvise every piece on which I decide to play.

To hell with metronomes, I chose an other rhythm:
mine.

Code par xLittleRainbow sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par Arzac le Mer 30 Déc - 14:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inazuma-la-legende.forumgratuit.be/
Arzac
Admin, correctrice, designeuse
Admin, correctrice, designeuse
avatar
Messages : 665
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 18
Localisation : Partout 8D

Incarnation
Incarnation:
Expérience:
79/1000  (79/1000)
Points de vie:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Hymn for the missing ♪ | SEUL   Dim 1 Nov - 6:34

Hymn for the missing ♪


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pourquoi elle n'est plus là ?
Nitta me manque. Enormément.

Quand j'ai perdu ma mère, on m'a dit que les dieux l'avaient rappelée auprès d'eux pour qu'elle devienne un ange et qu'elle veille sur mon père et moi. Après, papa m'a offert Nitta. J'ai cru que les dieux m'offrait un réconfort, une nouvelle gardienne, une bonne étoile vivante. Je l'ai soignée, je l'ai nourrie, je l'ai adorée, je l'ai accueillie dans ma vie comme une partie de moi. J'ai chéri ce cadeau des dieux, je leur ai été reconnaissant.
Et ils me l'ont prise aussi.

On dit que les dieux sont bons, qu'ils veulent le bien de leurs créations. Je ne crois pas aux dieux. Aucun dieu ne priverait un enfant de sa mère pour lui prendre ensuite le présent qu'il lui a fait. Ce ne serait pas un dieu mais un démon. Un diable. Et je n'y crois pas. Il n'y a pas de dieux ni de destin écrit à l'avance.
Il y a le malheur.

J'ai été poussé à grimper dans cet arbre, comme à la mort de ma mère. Une sorte de voix en moi qui crie un besoin indispensable de solitude, de tranquillité. De solitude. Une envie de me rapprocher du ciel, des nuages, d'une immensité grise sans rien comme décor. J'ai à nouveau voulu me perdre dans ce vide morne. Pour oublier encore. Oublier mon chagrin, oublie que mon coeur a une fois de plus perdu une partie de lui, oublier que je n'ai plus personne à qui me confier, oublier que je n'ai plus personne avec qui rire.
Oublier.

Je fixe le vide du ciel, ce fond gris qui m'entoure, ces quelques nuages presque invisibles qui ne bougent pas. Pas un souffle de vent, pas un bruissement de feuille, pas un chant d'oiseau. Et mon besoin de silence qui ne s'atténue pas. Je veux oublier. Me noyer dans le gris, me fondre dans les nuages invisibles, côtoyer le silence imperturbable. Je veux oublier.
Oublier.

Je repense à maman. Un câlin le soir. Une lumière allumée en réponse à mes pleurs quand j'avais peur du noir. Une histoire racontée avant de m'endormir. Je dors seul désormais, là où je peux trouver de quoi faire un matelas quand ce n'est pas dans mon petit studio vide et sombre. Je dors dans le noir, sans histoire, sans tendresse. Quand j'ai peur ou que je ne sais pas dormir, la lune me sert de veilleuse, la mousse me sert de lit moelleux, le vent me chante ses aventures de la journée. Un bisou déposé sur ma joue pour sécher deux larmes. Un sourire pour me donner confiance en moi. Une caresse pour me rendre plus fort. Je n'ai plus besoin d'encouragements. J'ai appris à ne plus avoir peur, à ne plus tomber, à être fort. Je sais me relever tout seul. Un gâteau pour mon anniversaire. Un tablier noué à l'improviste. Un plat reléché par mes soins sous un regard amusé. Je sais cuisiner seul. Pas comme un chef mais je me débrouille. Je peux oublier maman.
Oublier.
(c) Envy

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]If I want to sing, it's my choice. Your music partitions are useless to me.

I improvise every piece on which I decide to play.

To hell with metronomes, I chose an other rhythm:
mine.

Code par xLittleRainbow sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inazuma-la-legende.forumgratuit.be/
Arzac
Admin, correctrice, designeuse
Admin, correctrice, designeuse
avatar
Messages : 665
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 18
Localisation : Partout 8D

Incarnation
Incarnation:
Expérience:
79/1000  (79/1000)
Points de vie:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Hymn for the missing ♪ | SEUL   Dim 1 Nov - 10:10


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le vent se lève. Les branches ne remuent pas, les nuages n'avancent pas davantage, les oiseaux ne donnent toujours pas signe de vie. Le vent s'est levé dans la tête d'Arzac. Les souvenirs de sa mère lui reviennent peu à peu et il les rassemble, il les met dans un même sac et n'attend plus qu'une chose : que le sac soit plein et pouvoir tout effacer d'un coup.
Oublier.

Le regard dans le vide, sans voir la cime des arbres en face de lui, il trie les souvenirs. Ils vont tous finir dans le sac à jeter, mais il les revoit par thèmes. Le soir avant de dormir, les encouragements de maman, la cuisine,... Papa n'est pas dans les souvenirs, il n'y a que maman. Arzac bouillonne à l'intérieur. Tous s'accumule, il va bientôt refermer le sac et tout supprimer. Il veut en finir au plus vite, il se dépêche de faire le tri, il se dépêche de tout revoir une fois avant de tout oublier. Il sent ses yeux toujours humides, sa gorge qui se noue, ses poings serrés sur le tissus de son gilet. Il revoit un souvenir. Il n'en reste que quelques uns après, il le sait. Un regard tendre.
Plus que trois.
Un sourire.
Deux...
Un "Je t'aime".
Un...

Nitta !
Une ombre violacée qui passe devant lui comme un éclair dans l'obscurité. Il ne voit plus rien, Nitta est juste là. Il ne regarde qu'elle. Elle est là, il n'a qu'à tendre la main et...
Il ne trouve que le vide.

Il sort de ses pensées. Nitta n'est qu'un souvenir. Il ne peut pas la rattraper. Il ne le pourra jamais. Il veut revenir, revoir la cime des arbres et les nuages invisibles, entendre à nouveau le silence de la forêt, sentir encore le vent imperceptible dans ses cheveux. Mais il ne peut pas, il est plongé dans ses souvenirs. Nitta blessée dans les bras de son père. Nitta qui trébuche en essayant de marcher dans la neige. Nitta qui baisse la tête, penaude, devant un pull déchiré. Nitta heureuse en mangeant un morceau de viande refilé sous la table de la cuisine. Nitta qui boude parce qu'elle ne peut pas aller jouer dehors un jour de pluie. Nitta qui se promène dans une grotte lumineuse. Nitta qui se pavane avec son nouveau collier de pierres. Nitta blottie sur le lit un soir de gros chagrin. Nitta qui tremble pendant un orage. Nitta qui penche la tête de côté comme si elle comprenait ce qu'on lui dit. Nitta qui fait rire. Nitta qui fait de la peine. Nitta câline. Nitta joueuse. Nitta présente.
Nitta n'est plus là.

Arzac ne bouge pas. Il voit de nouveau la cime des arbres, les nuages invisibles et immobiles. Il pleure en silence sans pouvoir retenir la moindre larme. Il tremble, il veut la retrouver. Il ne veut pas oublier Nitta.
Il ne peut pas.

Alors il cherche le sac de souvenirs qu'il a fait, les souvenirs de maman. Il le cherche et ne le trouve pas. Il ne sait plus où il l'a mis. Il veut revoir les souvenirs mais seuls restent ceux de Nitta. Pourtant il sait que ceux de maman n'ont pas disparus, ils sont seulement cachés. C'est décidé, il ne les effacera pas. Il sait s'endormir tout seul, se relever tout seul, cuisiner tout seul,... Mais il ne peut pas être lui sans sa mère. Il ne peut pas être lui sans Nitta non plus. Si Nitta reste, maman reste. Elles seront là, pour toujours, elles l'ont promis.
Elles sont là.

"Nitta..."

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]If I want to sing, it's my choice. Your music partitions are useless to me.

I improvise every piece on which I decide to play.

To hell with metronomes, I chose an other rhythm:
mine.

Code par xLittleRainbow sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par Arzac le Mer 7 Sep - 11:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inazuma-la-legende.forumgratuit.be/
Arzac
Admin, correctrice, designeuse
Admin, correctrice, designeuse
avatar
Messages : 665
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 18
Localisation : Partout 8D

Incarnation
Incarnation:
Expérience:
79/1000  (79/1000)
Points de vie:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Hymn for the missing ♪ | SEUL   Mer 6 Jan - 5:55

Hymn for the missing ♪


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne peux pas oublier ce qui m'a construit, ce qui m'a bâti un peu plus chaque jour. Je suis comme un jeu de construction. Ces petits morceaux de bois qu'il faut superposer pour construire une tour la plus haute possible. J'ai besoin de mes fondations, de mes bases pour tenir et rester la tour que je suis.

Je ne peux pas oublier maman.
Je ne peux pas oublier Nitta.
Je ne peux pas.
Oublier.

Je ne peux pas me débarrasser de tous ces souvenirs. Autant de poisons et d'aiguilles qui me démangent, me blessent et auront peut-être raison de moi un jour ou l'autre. Autant de douceurs, de petits plaisirs, de rayons de soleil qui terniront étrangement certaines de mes heures en en réchauffant certaines autres.
Ces pleurs qui éclaireront mes journées, ces sourires qui les refroidiront.
La tour vacillera.

Avec le temps, j'apprendrai à franchir le gouffre que la disparition de Nitta a creusé dans mon âme. J'apprendrai sûrement. J'apprendrai peut-être. J'ai réussi à dépasser la mort de maman. L'ombre qui tournait autour de moi n'existe plus. J'ai longtemps bataillé pour me défaire d'elle, pour me délivrer de son emprise et de son aura noire. L'ombre de maman a disparu.
L'ombre de Nitta prend forme.

La tour ne peut pas s'effondrer. Pas après tous les efforts que papa a fournis pour la maintenir debout après le premier impact. La tour ne peut pas s'effondrer.

Oui mais... papa a déjà oublié Nitta, lui. Il n'avait pas su avancer si vite quand maman est morte parce qu'il l'aimait, il avait passé tant d'années avec elle. Elle était sa vie. Nitta n'était rien de plus qu'un animal de compagnie pour lui. Un cadeau offert à son fils pour le consoler. Un être vivant, certes, mais avec quelle importance ?
Aucune.

Non, papa ne pourra pas maintenir la tour droite cette fois-ci. Parce qu'il a réussi, lui. A effacer.
Oublier

Le ciel au-dessus de moi est toujours aussi pâle, toujours aussi vide, toujours aussi mort. Comme mon esprit. Les nuages n'existent pas, dispersés sans doute au gré des vents lointains avant même d'arriver en ce lieu taiseux. Les oiseaux n'ont pas quitté les branches des arbres, toujours aussi invisibles à mes yeux cependant. Se cachent-ils ou n'existent-ils en réalité que dans mon imagination ? Je ne les entends pas, je perçois seulement leur présence. Ils ne chantent pas. Ils sont peut-être aussi muets que la forêt qui les abrite, que ces arbres se balançant en silence. Aucun bruissement de feuilles ne perce l'absence de bruit qui pèse ici. Aucun craquement d'écorce ne trahit la vie d'un rongeur en quête de nourriture. Aucun écho lointain ne démontre la présence de vent sous les branches. Cette forêt est-elle muette depuis toujours ? Ou a-t-elle oublié comment se comporte une forêt ? N'a-t-elle plus de souvenirs de la vie qu'elle doit faire ressentir ?
A-t-elle perdu la mémoire ?
A-t-elle... ?
Oublier.

La tour vacillera. Elle perdra l'équilibre, perdra peut-être un ou deux morceaux, mais ne tombera pas.
Elle vacillera.
(c) Envy

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]If I want to sing, it's my choice. Your music partitions are useless to me.

I improvise every piece on which I decide to play.

To hell with metronomes, I chose an other rhythm:
mine.

Code par xLittleRainbow sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inazuma-la-legende.forumgratuit.be/
Arzac
Admin, correctrice, designeuse
Admin, correctrice, designeuse
avatar
Messages : 665
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 18
Localisation : Partout 8D

Incarnation
Incarnation:
Expérience:
79/1000  (79/1000)
Points de vie:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Hymn for the missing ♪ | SEUL   Mer 15 Mar - 13:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La douleur est anesthésiée. Les larmes sont figées. Les pensées s'apaisent.
Et le silence règne en maître.
Arzac ne voit plus ce qu'il regarde, il entend ce qu'il imagine.

Les pas joyeux de Nitta courant dans l'herbe à ses côtés, ses jappements de louveteau malgré son âge d'animal adulte, le frottement de sa fourrure mauve contre le pull de son meilleur ami. Si seulement elle était là... Si seulement elle se trouvait encore à ses côtés. Sur ses genoux, en train de dormir. Dans la prairie, en train de courir. Sur un rocher, à se pavaner sans raison. Dans la cuisine, en quête d'un casse-croûte imprévu. Sur son lit, prenant toute la place.

Le silence n'a pas soufflé la douleur. Elle est toujours là. Mais Arzac sent qu'il peut maintenant la contrôler.
Il l'a choisi.

Tout comme il a choisi de ne pas oublier sa mère. Tout comme il a choisi de sauver Nitta dès le premier jour où il l'a vue. Tout comme il a choisi de laisser le spectre violacé s'interposer pour lui dérober son sac de souvenirs à jeter. Tout comme il a choisi de venir dans cette forêt pour oublier. Tout comme il a choisi de repartir sans avoir mis son idée à exécution.

La douleur sera présente, mais il ne la laissera pas dévorer son corps et son coeur. Elle sera là, tapie dans l'ombre, à profiter du moindre instant de faiblesse pour se dévoiler, mais il se montrera plus fort. Elle reviendra encore et encore, toujours lorsqu'il s'y attendra le moins.
Mais il se battra sans se lasser.

Et Arzac sait que, quoi qu'il fasse, la douleur ne l'emportera pas. Parce qu'il sait qu'elle veillera toujours sur lui, où qu'elle soit.
"Nitta..."

Arzac ne peut pas se laisser tomber. Ne serait-ce que pour elle. Ne serait-ce que pour Nitta.

Essuyant les timides étoiles de ses yeux, Arzac se lève sur la branche de l'arbre qui lui sert d'abri. Il ferme les yeux et voit la petite louve violette le regarder d'un air tranquille. Il lit dans ses yeux qu'elle souhaite l'aider comme il l'a aidée.
Arzac sourit.

Dans le vent qui murmure seulement en pensées, il ouvre ses bras au silence de la mémoire.

"Nitta..."

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]If I want to sing, it's my choice. Your music partitions are useless to me.

I improvise every piece on which I decide to play.

To hell with metronomes, I chose an other rhythm:
mine.

Code par xLittleRainbow sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inazuma-la-legende.forumgratuit.be/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hymn for the missing ♪ | SEUL   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hymn for the missing ♪ | SEUL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )
» Seul... face à une mer de cadavres [PV Noah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MythWorld :: Humains :: Tsut, la forêt muette-