Un monde fantastique où toutes les créatures mythiques sont peuplées. Vampires, sorcières, loup-garous et bien d'autres espèces vous attendent !
 
Bonjour à tous ! Suite à la réouverture de MythWolrd, nous vous demandons de venir vous recenser ici afin de pouvoir parfaire le nettoyage du forum. Merci de votre compréhension. Nous espérons vous revoir parmi nous pour RP à nouveau ! Le staff Wink

Partagez | .
 

 En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Mer 28 Aoû - 21:37



En traversant le ciel... Tu ouvriras tes ailes

♕ Pv Sept ♕





Cette nouvelle qui t'es parvenue il y a peu t'as fait un choc. Bien informée par une taupe que tu manipules très facilement chez les animorphes, tu te tiens au courant de sa vie à lui. Tu ne t'étais pas douté une seule seconde qu'un jour la taupe te dirais que le grand Gabriel serait atteint d'une maladie que l'atteindrais à ce point, tu étais déchirée. Comme si tu avais perdu une part de toi-même.

Tu divagues ma pauvre Lena. Gabriel une part de toi-même? Et puis quoi encore! Il t'a rejetée! Lâchement rejetée alors que tu es venue à lui. Tu portas ta main à ta bouche et planta tes dents dans celle-ci, si fort que peu à peu, le goût métallique du sang emplit ta bouche. Tu ne l'aimes pas, jamais tu n'aimerais un monstre qui à osé de ridiculiser, te rejeter comme une vulgaire chienne de race inférieure. Comme un chien de bipède. Un grognement rauque semblable à un sanglot s'étrangla dans la nuit noire.

Tu finis par te laisser tomber à genoux et éclatas en sanglots. Tu ne veux pas. Non! Tu ne peux pas avouer que tu avais un faible pour lui. Non, non, non et non! Jamais! Jamais tu ne t'abaisseras à cela. Tu abats tes poings sur le sol et pousse un hurlement rauque, ton souffle s'élevant en une brume vaporeuse vite happée par les ténèbres. Petite sotte, tu es si faible ricana une voix dans sa tête. Tu te recroquevilles en sanglotant, et te perds dans de multiples hoquets et hurlements de détresse. Tu as toujours pensé qu'un jour... Oui qu'un jour tu pourrais lui dire à quel point il compte pour toi, même si il t'as rejetée. Tu espérais, qu'un jour. Oui qu'un jour il t'acceptes. La petite voix ricana de nouveau dans ta tête, il est mort petite imbécile, mort tu comprends?

Tu ignores les sarcasmes d'une part de ton esprit et te lèves ramassant une fleure tu te diriges silencieusement vers sa tombe, dangereusement exposée à la meute en deuil. Tu atteint enfin l'endroit où i lest enterré par on ne sait quel miracle. Enfin. Tu poses la fleur là sur la tombe t'agenouilles et pense fort à lui. Tu t'excuses silencieusement, tu ne sais pas pourquoi. Tu coupes une mèche de tes cheveux bruns rougeâtres et la déposes sur la tombe enlacée avec la tige de fleur, l'odeur de cannelle et de fraise qui en émane est si particulière, tu souris espérant que de là où il est, il ressentira cette odeur doucereuse qui la caractérise. Reposes en paix Gabriel...

Tu sursautes, un bruit derrière-toi à trois heures. Tu ne perds pas une secondes bondis sur tes jambes prenant ta forme semi-humaine tes oreilles blanche et ta queue touffue tes cheveux blancs coupés courts, une mèche plus courte que les autres. Tu te mets à courir, les larmes ruissellent sur ton visage, même pas assez de temps pour pouvoir rester "auprès" de Gabriel que quelqu'un t'a repérée, tu trébuches et t'étales de tout ton long dans la pelouse. Tu gémis et te redresses en sanglotant, Gab' est mort tu te fais poursuivre par quelqu'un, moins que cela soit ton imagination...

Tu ne te retournes pas pour t'en assurer, tu n'as pas peur, tu attends... Attends quoi? Qui sait... La mort peut-être...


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Mer 28 Aoû - 23:58

Oh putain!:
 

On lui parlais comme un ami.
C'était une lumière dans la nuit.
À qui on disais ce qu'on ne disais pas.
L'autre soir,j'aurais préféré qu'il ne meurt pas.

Well you only need the light when it’s burning low
Only miss the sun when it starts to snow
Only know you lover when you let her go
Only know you’ve been high when you’re feeling low
Only hate the road when you’re missing home
Only know you lover when you let her go
And you let her go
*

Fixant le fond de mon verre,j'écoutais le silence,les cris percutant des sanglots étouffée par des grognements,des griffes qui raclais le sol,les hurlements de peine et de misère qui surplombait le ciel au dessus de nos tête. Il se croyait si fort derrière son armure. En vagabondant le regard à travers les regards indiscret,les sanglots haineux,les débris,les lambeaux vert de gris et la semi-pénombre de la table où je me trouve j'avala la dernière goutte d'alcool de mon verre. S'en était terminer pour lui.Il était mort,de la façons la plus horrible qui sois. La maladie l'avais emportez et j'étais encore pris avec les débris.

Sauvagement j'attrapai une autre bouteille qui se fit couler goulument dans ma gorge.Le houblon coulais à flot dans mon corps et mon corps en perdait sa stabilité ainsi que ma vision.Un filet coula sur ma mâchoire jusqu'à mon menton,pour tomber dans un filet sur mes pantalons. Enragée,j'éclata en sanglot,m'étouffant d'une gorgée qui à mal virée et éclate de rire.Mon rire est suave et désespérer.Je n'arrive toujours pas à y croire. Il est mort et j'arrive à le détester!

Han!non.Ce ne peux pas être moi.Ce ne peux pas m'arriver à moi. En me redressant,mon corps,qui balance dangeureusement se transforme en partit animal puis redevinrent humaine.Je ne contrôlais plus rien.Je ne contrôlais plus rien,comme la folie c'était emparer de Gabriel.Comme la mort l'avais emporter et comme le froid mordant de la nuit m'appellais.Moi qui ne tolérais jamais l'alcool.Moi qui après un verre devenait un vrai bouffon,je venait d'en avaler une tout entière.Dans un sanglot obsècene je me transforma et sortit à l'extérieur. Ma respiration était haletante,mon oeil coulait de sang et pourtant,je n'arrivais plus à respirer,malgré toute cette air pur.««Que m'arrive t'il?»»

Dans un coup violent contre la terre humble,je me propulse en poussant des grognements puissant et retourne chez moi.Des bribes de la veille,me venait me frapper,me propulsant à chaque fois,à droite où à gauche.Une fois la porte défoncée,le cou brulant par la vilaine brûlure faite par la meute,je glissa sur le plancher et m'éffondra dans un profond sommeille.

Les dieux m'avais choisie en tant que nouvelle alpha.



Le lendemain.

Quelque part dans la matinée,quand le soleil fut enfin levée,j'étais toujours nue,au beau milieu de ma cuisine.La tête en bourrique et le corps complètement démolie.Je n'ouvrit cependant pas les yeux.J'étais bien là où j'étais.Dans un profond état de remord et pourtant de plénitude.Vous savez,cette seconde où vous vous réveillez,cette seconde de conscience où vous comprenez que vous devez vous réveillez,cette même et unique seconde qui vous fait sentir bien,comme si rien ne s'était passée?C'est cette seconde que je recherchais en cet instant même.Mais elle était disparue.

Quand je sentit l'élancement dans mon cou,où se trouvais les marques des crocs de Gab,où une marque c'était étendue jusque dans mon cou,jusque dans le bas de mon dos.Je me sentait salis.Mon visage était collant,tachée de sang.Quelques unes de mes mèches reposait sur mon nez et j'avais froid.J'étais pétrifiée.Quelques part,avec une pointe d'amertume je me réveillai,les membres alourdie et pourtant un sourire au coin des lèvres.Aujourd'hui on enterrais le corps meurtrie par la maladie de l'alpha.Je me releva donc,de peine et de misère et me dirigea vers la douche,sortant un habit propre et me doucha,le plus rapidement possible,pour ne pas à avoir à me morfondre la tête d'idée insuportable.

Nous avions convenue que la meilleure endroit pour enterrer Gabriel était les prairies infinies.Là où des centaines de coquelicot jonchait le parterre du sol et dansait avec le vent. Nous avions convenue qu'exumer le corps de Gabriel là-bas serait reposant.Que le rouge était la couleur qui lui allais le mieux.Qu'il penserai peut-être à son chaperon de là-bas,peut importe ou il était.

Entre la peur et les remords,je continuais toujours de me demander,si c'était vraiment une bonne idée. Le prêtre de la région avait choisie d'enterrer lui-même Gabriel,dans la vallée.Comme ça,il n'y aurais pas d'accident et tout se terminerais très vite.Il y avait beaucoup de fleur.De plusieurs couleur différente,mais moi,j'avais apporté une fleur blanche. Mon ami,qui se trouvais à mes côtée,avec une fleur rouge.Une coquelicot,probablement pris dans la vallée.


-Je préfère les rose blanches comme un appel à la lumière plutôt qu'à une rose rouge comme une passion dévorante ou la rose rose comme l'eau du respect mutuel dans le vin de la passion.

J'eu droit à un regard mitigée de tout le monde.J'haussa les épaules en leur souriant.Il avait tous compris qu'il ne reviendrais pas et que j'avais probablement raison.Gabriel avait besoin de la plus grande des lumières.C'est en terminant les prières et les adieux,que l'odeur vaguement famillière me parvint,je ne fut pas le seul à le ressentir.C'était l'odeur que Gabriel portait souvent. Je regarda les gens autour de moi,pour analyser leur réaction et tous semblait se poser la même question.««C'est elle le chaperon?»» Certains lui jetait des regards méprisant.Je l'ai entendait qui blasphémais à son sujet.La traitant de sorcière.Je ferma mon esprit en les avertissant puis la regarda déposer une mèche de ses cheveux de feu puis repartir dans un sanglots étouffée.

Résignée,je voulais l'aidez,mais j'hésitais encore à le faire...Qui pouvait-elle bien être?Et c'était pas doué d'aborder une étrangère,lors d'une réunion comme celle-là.J'inspira profondéement puis pris mon courage à deux main et la suivie et voulant la retourner,elle trébucha dans l'herbe gémit et se redressant,naturellement effrayé.


-Attend...Je..Je ne te veux aucun mal.

Je m'arrêta pour la regarder.Elle c'était transformer mi-humaine,mi-animal et me tournais le dos.J'étais sidérer.

-Tu..Tu est comme nous.*Je me retourna vers les miens,qui me regardais,sans n'inspirer plus qu'il le fallait.Il voulais voir comment j'allais réagir.*Viens.*Je lui tendit la main et la retourna,pour qu'elle puisse me faire face.* P-Présente toi.

La tension était à son comble.

*Let her go-Passengers♫*
*Nothing I've ever known-Bryan Adams♫*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Jeu 29 Aoû - 10:50

Oh ♥:
 



En traversant le ciel... Tu ouvriras tes ailes

♕ Pv Sept ♕





Un puissant cri aiguë t'échappa lorsqu'il prit ta main et te retournant, tu gémis, piaillant comme un louveteau perdu, oui c'est ça t'es perdue, tu dégages ta main de la sienne et relève finalement tes yeux larmoyants vers lui, tu sussures d'une voix audible seulement pour lui tellement il est proche:

-Je suis celle qui n'est rien. Je suis le chaperon, comme il disait.

Tu plonges ton regard dans le sien, tu la mine déconfite, reprenant d'une voix plus forte:

-Je ne suis pas comme vous. Tu te méprends sur moi.

Tu poses tes mains sur ses épaules lui chuchotant le plus bas possible:

-Et je n'aime pas la présence d'autres loups, alors je m'en vais, la prochaine fois je ferais preuve de vigilance. Je vais respecter le souhait de Gab'... Je vais laisser la meute tranquille, je n'ai plus aucune raison de me mettre en danger.

Tu le détails les yeux vairons, les cheveux bleus, il se détache des autres loups il est différent... Comme si... Frappée d'horreur tu chancèles en te tenant la tête, déjà... Non déjà! Ils l'ont déjà remplacé. Tu soupires une meute sans alpha sera conduite à la défaite. Une solitaire face à une meute bien menée est danger, alors que contre une meute désorganisée elle a toute ses chances. Un gloussement ressemblant à un léger sanglot s'étouffe dans ta gorge, tant dis que tu lui souffles, pour éviter que les oreilles indiscrètes de la meute entendent les bribes de paroles qui s'échappent de tes lèvres:

-Alors c'est toi hein. Tu as le charisme de l'alpha ça ne peut être que toi. Cette façon de se tenir. Comme lui.

Tu regardes les loups qui s'approchent et fait un pas en arrière:

-Je... Je dois y aller.

Tu restes néanmoins pétrifiée, puis tu recules avant de te heurter à un torse musclé et de te faire jeter à terre devant lui sans ménagement, une voix rauque, méprisante te brûlant la nuque:

-On t'a posé une question petite sotte.

Tu avales ta salive. Ils n'ont pas à savoir. Même lui il ne devrait pas savoir. Tu te redresses le regardes un instant essayant de lui prouver que tu ne voulais rien à la meute, la seule chose qui importait pour toi c'était Gabriel... Et maintenant... Maintenant il est mort. Tu éclates en sanglots, te transformant en louve vivement, tu te retournes vers celui qui t'as jeté au sol, il est loup lui aussi. Tu grognes fait mine de foncer sur lui, tu bondis juste devant son museau passant par dessus le loup, lui sifflant aux oreilles:

-Amateur.

Tu laisses le loup aussi bête qu'il est aux pieds de son alpha, tu te retournes et fixe l'alpha:

-Si tu veux savoir. Si tu veux la réponse à ta question. Retrouves mon odeur, seul. Si tu en es... Capable.

Tes mâchoires claquèrent sur le dernier mot, et en te retournant tu répètes:

-Seul.

Pendant tout ce temps, tu ne lui pas pas laissé une seule fois prendre la parole, égoïste va, fin de toute façon t'étais bien obligée. Tu écartes une frêle louve d'un puissant coup d'épaule et faisant jouer tes muscles sous ta fourrure, tu te mets à courir, tu fuis cette partie de la plaine où il est enterré... Tu cours, tu cours a en perdre haleine, tu cours comme si tu voulais t'épuiser à mourir. Tes pattes font plier l'herbe et les fleurs sous tes coussinets gris foncés. Les yeux bleus azurés rivés sur l'horizon. Haletante, le corps endolorie. Tes muscles cessent de répondre. Fuir, tu n'es bonne qu'à ça aujourd'hui.

Tu tombes, roules, et t'écrases finalement sur le flanc, tu essaie de reprendre ta respiration bien que tout ton corps soit au supplice. Tu reprends forme humaine et t'approche d'un trou dans l'herbe, tu noues le chaperon rouge sur tes épaules cachant ta poitrine cachant le reste de ton corps avec ta queue. Tu attends, tu espère qu'il va venir, tu espères si fort... Pourquoi? Tu ne sais pas. Tu t'allonges dans les fleurs et regardes le ciel.

Tu rouvres les yeux, tu t'es assoupie, tu sens une présence près de toi. Tu sais qu'il s'est décidé à venir. Ou du moins qu'il a laissé les loups qui l'a méprisent le laisser venir. Tu le fixes, puis baisse les yeux en rougissant tes recroquevillant un peu en agrippant le chaperon dont le capuchon tombe sur tes épaules:

-Désolée d'être dans cette tenue... J'étais obligée...

Tu baisses la tête:

-Je m'apelle Lena. Lena Io.

Tu lui jettes un coup d'oeil hésitant:

-Voilà, j'me suis présentée... J'estime que c'est ton tour.

© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Jeu 29 Aoû - 19:13

Quand je déposa ma main pour la retourner elle cria et me fit sursauter.Mon coeur s'embalait et je faillie m'énerver. Enfin,je repris mon calme et resta abasourdie ou plutôt soulager de savoir qui elle était.

-Je suis celle qui n'est rien. Je suis le chaperon, comme il disait.

Je fronça les sourcils à ses paroles.Comment pouvait-elle être là,devant moi et n'être rien.J'inspira profondéement et ouvrit mon esprit à la meute pour savoir ce qu'ils ferait.Après tout,c'était une inconnue et cette rencontre était en quelque sorte privée.Je voulue m'avancer d'un pas et lui tendre la main pour m'excuser quand elle continua de parlée.


-Et je n'aime pas la présence d'autres loups, alors je m'en vais, la prochaine fois je ferais preuve de vigilance. Je vais respecter le souhait de Gab'... Je vais laisser la meute tranquille, je n'ai plus aucune raison de me mettre en danger.

Se mettre en danger?Tant que je n'ordonnais pas qu'on l'attaque,elle n'étais pas en danger...Quoique ma nomination étant fraiche,peut-être n'avait-je pas le respect totale de la meute.Je soupira et plongea mon regard dans ses yeux,pour essayer de comprendre qui elle était vraiment et pourquoi Gabriel tenait à tout pris la renier.Après tout....N'avions nous pas besoin d'effectif?J'ouvris la bouche pour placer un mot mais son comportement ne m'en laissa pas l'occassion. Elle se pris donc la tête entre les mains et sembla chanceler vers l'arrière quand elle se mit à crier,la gorge noué d'un sanglot.


-Alors c'est toi hein. Tu as le charisme de l'alpha ça ne peut être que toi. Cette façon de se tenir. Comme lui. dit elle en reculant.

Je sentais que la meute s'avançait d'un pas.L'oppressant à partir.Je serra le poing énervée et pressée par la situation quand Mickëal s'infiltra derrière elle et dit de sa voix suave et rauque.''on ta poser une question petite sote''.Il la pris et la mis à genoux devant moi.Fronçant les sourcils,énervée et indécis,je ne dit rien.Elle se transforma donc et se rattacha au onde de la meute et me parla par la pensée.Si je voulais obtenir réponse à mes questionnements,il fallait que je revienne seul.J'hôcha la tête et la laissa partir mais grogna lorsqu'elle bouscula l'une des miennes en partant,le coeur probablement très lourd.Je me retourna vers ma meute,indécis et abaissa les épaules,gêner de la situation.Je pointa donc la tombe de Gabriel de la main et dit.


-Continuons...Sinon Gab' va se retourner dans sa tombe.

Tous hôchèrent la tête et s'en revinrent à Gabriel.La tension était encore à son comble et malgré moi,les paroles du prêtre était maintenant très loin de moi.Seul la présence de la dite chaperonne occupais ma tête.Malgré tout,j'étais triste pour Gabriel et la chaperonne qui semblait avoir eu une relation très tendue.J'étais triste pour l'étrangère qui semblait très attachée à Gabriel et qui ne pouvais même pas venir se recceuillir.

La cérémonie terminez,nous nous transformèrent tous et hurlèrent ensemble notre chant d'adieu pour Gabriel.Ceci fini,nous rentrèrent tous vers le village,toujours sous forme animalière.Ouvrant tour à tour notre tête,nous discutions.Certains me demandèrent si j'allais vraiment allez à sa rencontre.J'hôchais la tête.Je me retransforma en humain et attrapa mon carquois que j'installa sur mon épaule puis me retransforma,mon carquois,toujours présent sous forme animal.Je sentit le sol et partit à sa rencontre.

Elle était habiller avec un chaperon,ce qui me fessais rire.««Gabriel avait raison.Un vrai chaperon rouge.»»Toujours sous forme animal,j'hôcha la tête et la regarda,indécis à m'avancer vers elle.Quand elle se présenta,j'abaissa la tête pour la saluer et ouvrit mon esprit.



-Je m'appelle.Seth.Seth Allan. Nouvelle alph....

Je laissa ma phrase en suspens.««Pas besoin de la torturer plus.»»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Jeu 29 Aoû - 20:39



En traversant le ciel... Tu ouvriras tes ailes

♕ Pv Sept ♕





Sept, car c'est ainsi qu'il se prénommait, était apparu devant toi. Un loup noir, un carquois sur le dos, tu te figeas. Un carquois... Il était armé. Tu reculas, et te pelotonnas dans ton capuchon en baissant la tête:

-Pourquoi es-tu venus armé. J'ai l'air si dangereuse que cela? Ou alors tu souhaites peut-être m'éliminer?

Tu offris ton visage aux étoiles lâchant le capuchon quand s'entrouvrit légèrement sur ta poitrine:

-Au fond, le simple fait de penser que tu puisses m'ôter la vie est presque plaisant. Au moins, je le rejoindrais dans les étoiles, pour courir avec cette meute éternelle.

Un sourire bref étira tes lèvres:

-Seulement. Je ne laisserais jamais un animorphe m'assassiner sans lever le petit doigt. Je suis réputée redoutable, et je tiens fort à cette apparence. Néanmoins, si tu avais voulus me tuer, une flèche me transpercerait déjà le corps de part en part hein. Juste là

Joignant le geste à la parole, tu posas tes doigts au creux de ta poitrine à moitié découverte, sentant légèrement le battement saccader de ton cœur lupin et de ton cœur humain. Tu relèves les yeux vers Sept qui est toujours sous sa forme lupine et tu fais craquer les jointures de tes doigts nerveusement:

-Tu.. T'es obligé de me foutre les jetons en restant en loup comme ça? Cela te coûte tant que ça d'être humain?

Tu recules légèrement et trébuches finissant sur le dos ton chaperon totalement ouvert, le rouge te montes légèrement aux joues pendant que tu te redresses en te massant le dos sans te préoccuper de réajuster le capuchon sur ta poitrine ainsi dénudée. Tu secoues la tête remettant tes cheveux en place et t'approches du loup, lentement tu lèves la main, tu la pose sur sa joue, puis lèves l'autre main et fait de même avant d'approche légèrement sa tête en lui donnant un baiser sur le bout de la truffe humide du loup:

-C'est gentils d'être venu Sept, j'voulais couper les ponts avec la meute, autrement dit, que personne ne sache mon identité. Seulement je n'ai pas put m'y résoudre.

Tu lui fais un bref sourire, ton regards se baladant sur sa fourrure, tu t'arrête sur son dos, et fixe la plaie:

-Tu ne t'es pas battu avec Gab' récemment?

Tu penches la tête en le regardant puis ajoutes dans un murmure:

-C'est plus agréable parler à quelqu'un à l'apparence humaine quand nous même on est humain.

Tu renvoies une mèche de tes cheveux en arrière les oreilles pointées vers lui.


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Sam 5 Oct - 17:19

UP?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Dim 20 Oct - 13:04

Je recula,surpris lorsque je sentit son regard qui s'attardait sur mon carquois.Se sentant menacer elle avait reculer en s'emmitouflant dans son capuchon.J'abaissa mes oreilles en reculant encore un peu et en m'assoyant.Je ferma les yeux un instant et l'écouta.Je suivie son regard qui s'attarda sur le ciel étoilé et je ne pue m'empêcher de trouver que son capuchon avait laisser entrevoir une partit de sa poitrine.

Gêner,je détourna rapidement le regard et balaya le ciel de mes yeux,hochant doucement la tête.

-Cette meute éternel...Perdure également sur terre.

Je fit une moue impressionner avant de baisser la tête et de me transformer à sa demande,sans ne regarder sa poitrine qui était maintenant tout à fait à découvert.Gêner,j'inspirai profondéement,toujours assis au sol et déposa mon carquois devant moi.

-C-Ce n'est pas une arme....mais de l'eau et une couverture....Enfin..Tu pourrait...euh...Fermer ton capuchon....

Je plongea difficilement mon regard dans le sien en ne le quittant pas une seul fois.À sa remarque,ma main glissa doucement vers la marque de la meute.Je tira sur un bout de tissue pour le cacher à ses yeux.««Il y a des choses qu'on ne doit pas toujours savoir.»»J'hôchai donc la tête à la négative...Je ne m'était pas battue avec Gab et encore moins avec la meute...Je lui tendit un verre d'eau,en lui fessant signe d'approcher puis toussa légèrement.

-Qu...Qui était tu pour Gabriel?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Mer 23 Oct - 21:05



En traversant le ciel... Tu ouvriras tes ailes

♕ Pv Sept ♕





Tu secouas la tête et émis un petit rire en le voyant ainsi gêné. *Au moins il ne reste pas indifférent* Tu abaissas ton capuchon jusqu'à ce que tes yeux disparaissent derrière. Tu tiens ton chaperon fermé. Qui étais-tu pour Gabriel... Qu'est-ce que tu en sais vraiment, tu ouvris la bouche pour lui répondre, aucun son ne sorti. Tu gardes les lèvres entrouvertes, les larmes perlent sur tes joues rouges, tu frissonnes et articule la gorge serrée:

-Je... Je sais pas...

Tu bascules la tête en arrière et laisses les larmes rouler sur tes joues. Tu fermes les yeux une envie folle de crier son nom, se noue dans ta gorge. Tu es seule. Tu te laisses retomber en arrière lourdement ton capuchon s'ouvrant tu resserre ta queue contre ton corps. Tu te tournes sur le côté ayant froid comme jamais. Tu rouvres tes yeux embués de larmes:

-Est-ce que je comptais autant à ses yeux qu'il compte pour moi...

Tu avales de l'air d'un coup, comme si tu avais eu une frayeur revenant à la réalité. Tu regardes Sept à côté de toi et deviens rouge comme jamais:

-Je suis désolée je... Je me suis perdue... Je suis perdue sans lui de toute façon. Mais ça. Il le sait pas. Et il le saura probablement jamais, fin bon ça n'a aucune importance pour toi je suppose.

Tu t'étends dans l'herbe et le regarde. Une envie irrépressible de se blottir contre lui pour trouver du réconfort te viens à l'esprit. Tu repousses cette idée avec un frisson, tu ne sais même pas qui il est en faite. Juste qu'il s’appelle Sept Allan et que c'est le nouvel Alpha. Nouvel Alpha. Tu te redresses d'un coup et le plaques au sol à quatre patte au dessus de lui le maintenant par les épaules sans qu'il n'est eu le temps de s'y soustraire:

-Tu as bien dis que tu étais le nouvel Alpha. Pourquoi c'est toi? Qui étais-tu pour Gab'!

Les larmes perlèrent de nouveau sur tes joues. Ton capuchon ouvert tes cheveux blancs voletant dans le vent tes oreilles basses, tu devais ressembler à un chiot égaré. Tu abats faiblement tes poings sur son torse en posant ta tête contre lui:

-Pourquoi toi et pas un autre. Pourquoi tu es là, pourquoi tu veux savoir qui j'étais pour lui, pour mieux m'exclure de nouveau. Comme lui il l'a fait... ?

Tu éclates en sanglots:

-Je ne sais même plus ce que je dis ou ce que je veux savoir. Je ne sais plus ce que je dois faire maintenant.

Tu restes contre lui consciente qu'il peut te repousser, tu te mets à trembler, le vent souffle et ébouriffe tes cheveux couleur de neige. Tu te redresses t'asseyant sur lui. Tu le regarde un instant. Tu le redresses lentement l'attrapant par le col, tu presses tes lèvres contre les siennes puis le relâche doucement le regardant de tes yeux rubis:

-Je ne sais pas ce que j'étais pour lui... mais pour moi, il était tout. Et ce que je viens de faire c'est ce que j'ai toujours rêvé de faire. Je te l'offre à toi. Car tu es son successeur. Et je ne vois pas qui d'autre mériterait ça.

Tu lui caresse la joue. Tu t'allonges à côté de lui refermant ton capuchon. Tu mets une de tes mains sur tes yeux:

-J'espère qu'il est heureux dans les étoiles...

© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH


[On va peut-être perdre Sept /PAF/]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Lun 4 Nov - 13:29

Elle ne savais pas,elle ne savais pas qui elle était pour Gabriel et cela me laissa froid un moment et un peu malheureux.Malheureux car Gabriel n'a pas sue où n'a pas eu le temps de l'accepter comme elle voulais être où comme elle était. Je lui souriat,pour détendre l'atmosphère et le malaise qui avait été créer et attendit qu'elle continue de parlée,ne sachant pas du tout quoi dire.

Après un instant,où des larmes coula sur ses joue,je la regarda,ne sachant pas trop comment réagir,à savoir si je devait l'aidée,la toucher,la relevée,l'ammener avec moi...Je ne savais vraiment pas.Je soupira une seconde fois en m'assoyant en indien et lui proposa un peu d'eau ainsi que la couverture lorsque je sentit un long tremblement descendre dans sa colone et la faire trembler.Je ferma les yeux un moment,la seul image de sa poitrine qui revint me hanté me suffit à me refaire ouvrir les yeux brusquement en les jetants sur l'herbe qui dansait lentement avec le vent qui se levais.Puis brusquement je me ramassa au sol,fendue en quatre par la surprise et releva doucement mes yeux verrons vers ses yeux écarlate, en m'armant d'un sourire totalement idiot.

-Q-qui j'étais pour lui?Euh....Personne à vrai dire...Ce n'est pas Gabriel qui m'a choisie...ni la meute...On ne choisie tout simplement pas.C'est comme ça.Ce sont eux qui décide.

Je leva la tête vers le ciel en le promenant sur les nuages qui dansait et sur les quelques éclaircie et le pointa du doigt mais me résigna,trouvant que ce n'était pas très polie.

-Les dieux..C'est eux qui décide.

Elle abbatit ses poings sur moi en versant de nouvelle larme...Oh non....Je leva la main et du pouce,essuya quelque larme qui était à ma porté,toujours couchée dans l'herbe et attendait.Je ne comprenait pas son comportement un peu égarée,mais j'imagine que,pour quelqu'un qui perd un être cher,c'était normal de réagir avec autant d'animosité. J'avala ma salive et attendit,respirant doucement le vent chaud qui s'engouffra en moi,comme un repos.Pendant un moment,mes yeux se fermèrent et je vis Gabriel qui me regardait,un air calme,paisible.De la lumière jaillissait derrière lui et il ne semblait plus animer par ce sourire si réconfortant que tout le monde aimait tant.Ce sourire qui nous fessait oublier nos propre problème mais ne nous fessait pas oublier qu'il en existait toujours. Il était maintenant serain.Puis son image disparue lentement,dans un hôchement de tête de sa part et un dépos froid sur mes lèvres chaud m'éloctrucuta le corps en entier.J'ouvris les yeux et resta sans mots.Lena était en train de m'embrasser.Je me sentit flotter un instant avant de me sentir quitté les siennes et retombé lourdement dans l'herbe,mes cheveux s'éparpillant sur l'herbe.

Ce baiser,remplie de douleur et d'amour me calma.Aussitôt,une grande chaleur sur mon épaule me rappelant un vague souvenirs d'une main caverneuse et immobile.La main de gabriel.««J'espère qu'il est heureux dans les étoiles.»»Murmura Lena Io. Je tourna la tête,une mèche de mes cheveux tombant au côté de mon oeil bleuté et hôcha la tête.

-C'est sur qu'il est heureux.

J'attendis un moment et me sentit doucement porté vers ses lèvres.Je ne contrôlait plus rien.J'entendais dans mes oreilles le sifflement du vent et une sorte de trainée de feuille morte et de pollen nous entourant avant de tombé autour de nous,formant nos corps.

-Et je suis sur qu'il aurais aimer pouvoir te rendre ceci.murmurait-je.

Gabriel était passée par moi,pour rendre justice à ses erreurs.Je ferma les yeux,restant à quelque centimètre de son visage et remerçia par la pensée Gabriel,qui remonta et disparue de mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Lun 4 Nov - 14:06



En traversant le ciel... Tu ouvriras tes ailes

♕ Pv Sept ♕





Avant que tu ne l'embrasses Sept avait doucement essuyé tes larmes, mais elle coulaient de plus belle, tu ne savais pas comment les arrêter, c'était peine perdue, tu avais beau essayer de te maîtriser rien n'y faisait, tu pleurais en silence, sans hoquet ni sursaut, pas un bruit, juste des larmes au goût salé qui coulent. Tu sens comme une présence réconfortante tu ne bouges néanmoins pas d'une oreilles, tes yeux flamboyant étant mi-clos. Il affirme qu'il l'est. Alors tu en es ravie. Ton cœur lupin bats certes à un rythme régulier dans ta poitrine mais ton cœur humain lui bat à un rythme bien plus rapide, le rose te montes même aux joues lorsqu'il vient doucement chercher tes lèvres. Tu frémis de la tête aux pieds. Tu colles un instant ton front contre le sien passant tes bras dans son dos décalant ta tête pour l'enfouir dans son cou :

-Il me manque déjà.

Tu avales ta salive le serrant contre toi. L'ancien Alpha te manquais terriblement, un vide dans ton être qu'il faudra un jour combler. Gabriel était unique, c'est sûr, elle ne trouvera jamais un loup qui lui ressemblera ne serait-ce qu'un peu. Un sourire bref se peint sur ton visage, tu te redresses et remets ton visage près de celui de Sept, là où il était avant que tu ne l'enfouisses dans son cou contre son épaule. Tu pousses un léger soupir et effleures les lèvres de Sept :

- Je suis désolée d'être ainsi. Je dois te paraître faible hein.

Un léger rire s'échappe de tes lèvres, très court, mais pas un rire joyeux, non un rire sans émotion, te moquant de toi-même. Tu te retiens de presser de nouveau tes lèvres contre les siennes te contentant de parler doucement les effleurant à chacun de tes mots :

- Tu sais, ça va peut-être te paraître absurde, mais j'ai comme eu l'impression que nous n'étions pas seuls. Je deviens paranoïaque maintenant.

Tu fermes les yeux, cette curieuse impression est surement une illusion de ton esprit embrumé. Tu recules très légèrement pour te contenir, lui voler un nouveau baiser était si tentant que tu t'en mordais la lèvre inférieur. Tu lèves une de tes mains et t'essuies les yeux:

-J'aimais Gab', fin ça, je suppose que tu l'avais compris.

Tu marques une pose fermant les yeux :

-Je suis comme vide à présent tu sais.

Tu rouvres les yeux baissant tes prunelles rouges :

-Tu veux bien rester avec moi... Juste un peu dis ?

Tu es à califourchon sur lui, lui enserrant la taille d'une main ayant pris soin de refermer ton capuchon. Lui laissais-tu vraiment le choix Lena ? De toute façon si il voulait pas de toi sur lui il t'aurait déjà viré non ? Il a toujours la possibilité de le faire. Tu ne le lâches pas mais ta main ne fait que le maintenir. Tu finis par relever ton regard écarlate pour le braquer sur le sien vairon. Tu te perds légèrement dans ses prunelles lâchant ton capuchon d'une main pour aller la poser sur sa nuque, le regardant calmement un léger sourire planant sur tes lèvres. Bien que Gabriel hante terriblement tes pensées tu réussis à sourire très légèrement.



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH



Dernière édition par Lena Io le Lun 4 Nov - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Lun 4 Nov - 15:01

J'avais toujours le corps de Lena contre le mien quand je la sentit frémir.Avait-je fait quelque chose de mal?Et pourtant j'étais convaincue que ce n'était pas moi qui avait fait ça.Ce....Se baiser je veux dire.C'était comme...plus fort que moi.J'inspira un moment avant de m'arrêtez dans les yeux de Lena qui était encore tout imbibée de larme jusqu'à ce qu'elle enfouissent sa tête dans mon le creux de mon épaule,me laissant un malalaise.Je ne savais pas ou placer mes mains alors je me contenta d'en laisser une sur ma cuisse et l'autre sur son épaule que je frottai doucement pour la réconforter.

-Il nous manquent à tous.

Elle vint éffleurer doucement mes lèvres et la chaleur me reprit comme un coup de poing.Je serrai la mâchoire pour me retenir d'allez à la rencontre de ses lèvre...Cette fois...La proximité me laissais enviant de retrouver la chaleur qu'elle dégageait.Je n'avais envie que de les voir sous tout leur angles mais je me retenue.Ses lèvres appartenais à Gabriel et n'appartenais qu'à lui.Même si j'étais devenue le nouvelle alpha,je n'étais pas pour me mêler de tout ce dont Gabriel avait été mêler?Si?Puis alors que j'étais perdu dans mes pensées,le rire froid et sans émotion de Lena résonna dans mes oreilles et me fit remarquer qu'elle avait quitté la proximité de mes lèvres.Pendant un instant,je me sentit vide mais remarquer,au contact de sa main sur ma joue,qu'elle n'était pas partit.

Je la regarda encore un moment,fixant sa chevelure d'un blanc immaculé avant de m'arracher un grognement de douleur...une feuille c'était accrocher dans ses cheveux et leur enlevais tout la beauté de leur blancheur.Je releva donc la main pour lui enlever et l'attrapa entre mon pouce et mon index et la laissa tout bêtement tombé à nos côté,en restant un moment abasourdie par leur douceur et également par l'impression de n'être plus seul ressentit par Lena.Je recula la tête un moment,me relevant pour m'asseoir et inspira un moment,la jugeant d'un regard malaisée.Je ne savais pas trop çi c'était une bonne idée de lui raconté que j'avais vue Gabriel...Qu'il m'avais en quelque sorte parlée...J'avala un peu de salive avant de tournée la tête vers la gauche,alors que le bruissement d'un puissant vent me glaca la joue.J'en déduis que c'était peut-être un signe de Gabriel qui me poussait à le faire et puis de toute manière...Si c'était le contraire...j'en pouvais rien,c'était à lui d'être un peu plus clair.

-Tu n'est pas dingue. Je l'ai sentit moi aussi..Je l'ai vue également....

J'aurais aimée en dire plus mais une sorte de sanglot étouffée dans un grognement me ralentit.J'étais pris d'un haut le coeur.Je ne pouvais pas continuée mais me forcée à le faire.

-Je l'ai vue dans ma tête.Il semblait heureux.

Mes lèvres tremblèrent pour formée une sorte de sourire.J'avais besoin de la rassurée...Je regardai le ciel un moment en maudissant Gabriel d'être partit,sans ne nous avoir donnée aucune explication à moi et à la meute.Du moins,de ce que j'en savais.J'allais devoir parlée avec Alexandre...son second et mon second.

-Je croit qu'il n'était pas seul lui non plus...Puisque j'ai ressentit une lumière chaleureuse.

Je m'arrêta lorsqu'elle me supplia de rester un moment avec elle et obtempéra.Après tout,je n'avais pas d'autre choix et je n'était pas près à rentré tout de suite voir la meute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Lun 4 Nov - 16:41



En traversant le ciel... Tu ouvriras tes ailes

♕ Pv Sept ♕





Tu te crispais légèrement lorsqu'il avoua l'avoir sentit et vu dans sa tête. Un frisson de parcourut tout le corps. Il t'observe tu le sens, puis tu frémis légèrement avec un petit sourire lorsqu'il passe doucement sa main dans tes cheveux après avoir poussé un petit grognement retirant une feuille de ta chevelure immaculée. Tu souris légèrement et rapproches ton visage de celui de Sept te remettant à effleurer ses lèvres. C'était un peu comme un jeu avec toi-même et même avec lui, chacun de tes mots effleurant doucement ses lèvres, les yeux clos, un léger sourire peint sur ton visage, tu es tellement bien là avec lui. Est-ce que Gabriel t'en voudrais ? Faudrait-il vraiment que tu abandonnes l'idée d'embrasser quelqu'un d'autre juste parce qu'il t'a abandonné emporté par la maladie... Tu es presque sûre qu'il ne voudrait pas que tu gâches ta vie ainsi. Doucement tu déplaces tes mains, tes deux cœurs battant à l'unisson dans un rythme saccadé. De nouveau tu unis tes lèvres aux siennes, cette fois, tu ne démontrais pas ce que tu éprouves pour Gabriel, cela tu le garderas au plus profond de ton être pour toujours. Ce baiser, il vient du cœur aussi, mais d'une autre façon, en quelques sorte tu lui offres la permission de te toucher, il a accepté d'être avec toi. Tu fermes les yeux savourant ardemment le moment avant de rompre ce baiser plus long que le précédant à regrets, tu déplaces lentement ton visage chuchotant près de son oreille:

-Merci d'être resté....

Pour certains cette façon de remercier quelqu'un d'être resté paraîtra absurde et déplacée, mais tu n'as pas put te retenir plus longtemps d'aller unir tes lèvres aux siennes. Ce contacte est tellement irrésistible, comme une bouffée d'oxygène pure... Tu glisses doucement tes mains dans son dos et le regardes les rougis mais une expression sereine sur le visage. Tu es bien là, tu as comme une impression de sécurité, tu poses ta tête sur son épaule, les yeux mi-clos apaisée.

Ce calme tu aurais voulut que sa dure éternellement mais des chuchotis et un "shh" derrière-toi suffirent à te faire te redresser lâchant dans un grognement contrarié :

-On est pas seuls visiblement.

Tu pousses un soupir et te lèves le relevant en même temps, tu unis tes lèvres aux siennes une nouvelle fois :

-Je reviens.

Tu jettes ton capuchon sur le côté l'observe un instant et deviens lupin, tu fais volte-face la queue basse, tu n'es pas motivée à aller t'éloigner de Sept, mais ne pas pouvoir savourer un moment comme celui-ci à cause d'observateurs. Tu trottines doucement, t'approchant des deux choses tapis dans l'herbe en entendant un très bien placé "c'est malin on est repérés". Tu t'assois et les regardes fixement :

- Vous ne pouvez pas vous en empêcher hein. Vous faites pas confiance à Sept ? Vous avez peur qu'il meurt. Tseuh. Vous êtes vraiment irrécupérable.

Tu fais volte face en grognant et retourne auprès de Sept reprenant forme humaine et enfiles ton capuchon :

-Y'a tes chiens de garde.

Tu fais la moue visiblement contrariée d'avoir dû écourter ce moment fort agréable tu croises les bras et le regardes lui indiquant d'un regard que leur proximité lui manquait déjà.


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Sam 15 Fév - 22:54

J'étais tout de même un peu appeurée par la situation. Moi qui était de nature assez gêner,j'étais présentement assied dans une prairie de coquelicot rouge sang,respirant au rythme du vent et effleurant,sans trop m'en rendre compte les douce lèvres d'une jeune demoiselle magnifique et m'étant presque inconnue.

Rougissant,je me laissa aller et frotta doucement le bout de mon nez contre le sien en poussant un rire amusée. En fait,je pense plus que ce rire était pour essayer de me mettre à l'aise plutôt qu'à rire de la situation.Je riais encore tout bas quand ses lèvres virent viollement frapper les miennes dans une sorte de dance démesurée. Surpris,plutôt que mal à l'aise,j'écarquilla les yeux,la regarda de mes yeux vairons,sans ne savoir que faire.J'entrevis son regard qui,comme le soleil brillait de mille feu. Doucement et de façons peu habile (je devais vraiment avoir l'air d'un gros imbécile. Après tout,Lena était bien la première fille que j'embrassais de toute ma vie,comment j'aurais pue faire autrement?Bon d'accord je m'étais pratiquer,comme la plupart des gens dans le creux de mon bras ou dans la paume de ma main,enfin j'espère que tous les autres faisait cela,mais je ne m'étais jamais autant rapproché d'une de mes pairs,une amie de cette façons.) Mes deux cœurs battant à un rythme différent,je ferma doucement les yeux et essaya de suivre le fin mouvement de ses lèvres contre les miennes et pour ne pas la laisser tomber,pressa doucement l'une de mes mains dans le bas de son dos et l'autre déposer contre le haut de son dos.

Un doux vent vint soulever mes mèches bleus et porta aussi ceux de Lena contre mon visage. Je secoua doucement le visage pour les enlever et la serra contre moi après qu'elle est murmurer à mon oreille d'être rester. Mais pour moi,c'était normal,pour moi la présence de Lena au funéraille de Gabriel était parfaitement normal et bien que la meute lui avait clairement laisser savoir autant par le regard que par le corps qu'elle n'était pas la bienvenue,en tant que nouveaux chef,c'était moi qui décidais et j'avais décider le contraire!Je savais qu'en revenant,j'allais m'attirer les foudres de plusieurs d'entre eux mais je m'en fichais car pour le moment,le bonheur de Lena,cette fille que je connaissait à peine mais qui semble connaitre Gab' tellement mieux que moins était ma seul priorité. Demain,la meute serait encore là,Lena...je n'avais rien pour en être sur.

Je regardais droit devant moi,perdu dans les cruelles limbes de mes pensées quand un Pcht tait toi raisonna derrière nous.Je fronça les sourcils tout en me relevant,passant une main légère sur mes pantalons pour enlever l'herbe qui s'y était coller et sursauta légèrement quand je sentis ses lèvre sur ma joue. Je la caressa doucement du bout des doigts et l'essuya en voyant le regard vert d'Alex et Philip qui ressortait dans les hautes herbes. Je serra mes doigts sur ma veste et m'avanca à mon tour dans le sillage de Lena et steppa légèrement en la voyant se transformer et ricanna tout bas en la voyant les réprimenders tous les deux mais cacha mon sourire derrière ma main.J'hôcha la tête lorsqu'elle revint vers moi,avec grâce et lui attrapa les mains,m'avançant à mon tour vers eux,ne voulant pas laisser Lena seul trop longtemps,bien décidé à lui proposer de me suivre pour la soirée,pour en apprendre peut-être un peu plus sur Gabriel et aussi sur elle...

-Vous deux! Vous êtes vraiment imbécile! Vous venez foutre quoi ici?
-Sept...C'est..
-JE SAIS!
-...
-Pardon. Je sais qui vous à envoyez ici et croyez moi que je sais ce que je fais. C'est le chaperon et puis?Autant bien m'en fasse. Gabriel veux que je prenne soin d'elle. Maintenant déguerpissez!

Je leva un bras tremblant pour les chasser,les derniers souvenirs de Gabriel se jouant dans ma mémoire et les regardas se relever avec rapidité et déguerpir en trébuchant un coup avant de disparaitre derrière la colline. Je laissa tomber mon bras,la mâchoir serrer,tournant le dos à Lena et inspirais doucement,le coeur battant. Je ne savais pas trop ce que mes émotions faisais en ce moment,mais c'était incompréhensible.Ma tête,comme mon coeur était lourde en émotion.Je dessera la mâchoir tout en revenant vers Lena et comme sous l'influence d'une quelquonque émotions,je traversa la longue distance qui nous séparait en à peine 4 pas et attrapa son visage entre mes mains,levant doucement sa tête et penchant la mienne l'embrassa avec passions. Je ne savais pas trop ce que je faisais et cela allais probablement ma rendre malade,de la bonne façons mais je sentais que j'en avais besoin. C'était la première fois pour moi et j'avais l'impression que je ne pouvais plus m'en séparer. Était-ce ce qu'avais ressentie Gabriel quand il avais rencontrer Lena,pour la première fois?Je décolla nos lèvre avec lenteur,déposant sa tête dans le creux de mon épaule et leva la tête vers les nuages qui dessinais des arabesques dans le ciel bleu azur où on pouvais voir qu'un léger couché de soleil brulait d'un rouge et orange écarlate.

-Gab j'espère que tu ne m'en voudra pas,de ne pas la laisser aller danser parmi les anges...

C'était une promesse que je ne faisais pas qu'à lui puisque j'avais vraiment envie de la protégé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   Lun 17 Fév - 16:27

Tu regrettes déjà de t'être éloigné de lui, le froid mordant de l'hiver vient assaillir ton corps dénudé, tu serres ton capuchon ta queue s'enroulant autour de ton corps pour te tenir chaud. Tu gardes les yeux ouverts malgré le fait que ton cerveau t'ordonnes de les fermer, tu observes l'alpha sur qui tu étais à califourchon il y a de ça quelques poignées de secondes. Tu t'étires un petit sourire au coin des lèvres. L'homme aux cheveux bleutés dominait les deux loups de toute sa hauteur. Les deux jeunes se baissaient en tremblant. Tu en retînt un rire en serrant un peu plus le tissu rouge contre ton cœur. Tu parcours son corps de ton regard pourpre, tes yeux s'attardant sur son postérieur un instant. Il est pas aussi musclé que Gabriel, mais il est incroyablement sexy, il faut pas le caché, tu as encore tapé fort Lena. A croire que tu pourrais ravir le cœur de tout les hommes puissants. Ton physique ne fait que t'aider au final. Une chevelure blanche immaculée, des yeux couleur rubis aux reflets ambrés, une poitrine opulente et des courbes généreuse, c'est sûr que personne ne peut se refuser rien qu'une petite nuit avec toi ? Tout du moins tu es belle et tu le sais bien. Seulement tu ne veux pas un autre homme. À la base tu ne voulais même pas d'un autre homme que le très regretté alpha, mais lui... Tu ne sais même pas pourquoi, tu es déjà accroc à lui... C'est comme une drogue. Et ses lèvres... Le contact de celles-ci contre les siennes, c'est comme une pure bouffée d'oxygène... Comme si il t'insufflais l'envie de vivre encore, celle de ne pas crier et te laisser succomber. Tu lèves les yeux vers le ciel et touches tes lèvres * Je suis sincèrement désolée Gabriel... Je ne te rejoindrais pas... On me retient sur terre... * Tu fermes les yeux et lève la main l'agitant légèrement vers la voûte astrale. Tu te détaches du ciel et te remets à contempler l'alpha qui chasse ses sous-fifres en tremblotant. Tu baisses les oreilles ça doit être dur pour lui de chasser ainsi ses loups...

Les secondes qui suivirent furent à la fois brève et magiques, mais terriblement courtes... Il combla en quelques pas la distance qui le séparait de toi... Ses mains mordues par le froid prirent avec délicatesse l'inclinant en arrière tu te tendis à lui, tu clos les yeux glissant tes bras derrière sa nuque alors qu'il inclinait son visage vers le tiens, tu glissas une de tes mains dans ses cheveux... Tes lèvres scellées contre les siennes... Ses mains devenue chaudes contre ta peau. Tes paupières se ferment répondant à ses lèvres douces. Ce contact tellement agréable, si vital... Tu en voulais encore... Toujours plus... Comme la première fois que tu as rencontré Gabriel, cet être dont tu ne pouvais te passer... La raison pour laquelle tu te baladais si dangereusement sur ses terres... Lorsque tes lèvres furent séparées des siennes tu te retînt de lui voler un autre baiser le laissant docilement placer ta tête dans le creux de son cou tu remuas la queue déposant un baiser contre sa peau. C'était tellement agréable... Tu fermas les yeux en soupirant de bien être te pressant contre lui. Les yeux clos ta tête te pesas soudain et tu fus assaillie par le sommeil bataillant contre les songes, pas maintenant... Si tu avais su... Au lieu de regarder fixement les étoiles deux nuits de suite tu aurais dormi pour ne pas sombrer dans ses bras comme tu étais en train de le faire :

-J'ai si sommeil.... Je suis désolée...

Tu versas une larme le serrant dans tes bras... Tu baissas les oreilles t'appuyant un peu plus contre lui laissant le sommeil t'envahir tes mains entrelacées dans son dos, tu soupires :

-Je veux pas m'endormir maintenant... Je veux pas que ça s'arrête tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER   

Revenir en haut Aller en bas
 

En traversant le ciel.... Tu ouvriras tes ailes.... [ x Sept] ABANDONNER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cours été 2015 Pokéathlète] Le ciel se nourrit d'ailes [Terminé]
» etaine (⚜) une plume dans le ciel, du sang sur les ailes
» Un ange descendu du ciel ❧
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MythWorld :: Archives :: Archives :: Archives Rps :: Rps abandonnés-